À chaque période de notre histoire culturelle, son lot de nostalgi(ques), nous avons pu le voir avec les tubes des années 80 indémodables et leurs tournées de concert qui ont toujours autant de succès ou bien encore plus récemment avec le fameux Téléphone 3310 ressorti il y’a quelques jours par la firme NOKIA. Ici nous parlons du joueur comme toi, comme moi qui il y’a 20-25 ans passait des heures et des heures sur sa console de jeu mais qui aujourd’hui a grandit mais, qui ressent de la NOSTALGIE, est-ce pour se replonger dans l’ambiance de ses premiers printemps ? Ou bien pour transmettre la base, la genèse des jeux vidéos à sa progéniture ? Une de ces raisons ou toute autre, qu’importe. Problème ! A moins d’être un collectionneur acharné, un chineur expérimenté, il vous sera très difficile de rassembler tous les hits et consoles de votre enfance. Loin de moi l’idée de vous décourager, vous pouvez dès à présent vous équiper d’une lampe frontale et longer les allées des prochains vides greniers en quête de votre bonheur, car OUI, le Retro-Gaming aujourd’hui est recherché, prisé.

Mais, car il y’a un mais, c’était sans compter sans l’invention de David Braben, concepteur en Jeux-Videos. Ce dernier à eu pour idée de concevoir un nano-ordinateur mono carte appelé Raspberry Pi qui permettrait à de jeunes étudiants en programmation informatique d’y réaliser leurs différents projets à moindre coût (nous y reviendrons). Cette petite merveille est utilisée de plusieurs manières et même dans la vie dans les tous les jours, notamment dans la domotique, la robotique et même dans la photographie. Mais ce qui va nous intéresser ici, c’est son utilisation dans l’univers video-ludique et plus précisément le Retro-Gaming

En effet, il est possible avec un Raspberry et un OS embarqué (Linux, RISC ou Windows) de reproduire le comportement, non pas de une ni de deux consoles mais de quasi toutes celles sorties précédemment et tout ceci sur un petit circuit imprimé de la taille d’une carte de crédit !

La Raspberry Foundation en est maintenant à son 8eme modèle que je ne vais pas énumérer ici, ce n’est pas le but. Voici tout de même ce dont à quoi ressemble le dernier en date (excepté le modèle Zero-W sorti il y’a quelques jours) le Raspberry Pi3 Modèle B :

Pour les plus récalcitrants à la langue de Shakespeare voici ses caractéristiques :

  • Dimensions : 85,6m X 56mm X 21mm
  • 1 Go de RAM
  • SoC (Système sur une puce) : Broadcom BCM2837
  • CPU : 1.2 Ghz QuadriCoeur
  • 4 Ports USB
  • 1 Port GPIO 40 broches
  • 1 Port Ethernet 10/100
  • 1 Sortie Audio Jack 3.5mm
  • 1 Port Caméra
  • 1 Port HDMI
  • 1 Port Micro USB dédia à l’alimentation
  • 1 Port DSI pour y connecter un écran
  • 1 Lecteur de cartes MicroSD
  • Bluetooth 4.1 embarqué
  • Wifi embarqué

Cela suffira pour une première approche, nous reviendrons sur son utilisation détaillée lors d’un prochain article.