Au milieu des années 90, pour les plus anciens d’entre nous et pour ceux qui avaient la chance d’avoir en leur possession un Ordinateur, ces derniers avaient atteint une telle puissance qu’il était possible d’y reproduire le comportement de certaines des consoles de jeux sorties plus tôt. Et ceci à partir de logiciels appelés « Émulateurs » logiciels non autorisés et souvent truffés de défauts. Ces défauts ont ainsi ouvert les portes à des développeurs s’intéressant au sujet. C’est ainsi que certains émulateurs bien célèbres tels que iNES ou VSMC virent le jour.

Après extraction soit des cartouches de jeu soit de la « Mémoire Morte » d’une console, les fichiers de jeux récupérés sont appelés ROM, ou ISO pour les supports CD. Suite à la sortie des premiers émulateurs, une communauté de fans mais aussi de développeurs novices se forma pour ainsi se mettre en quête de l’émulateur parfait qui fera tourner tous les jeux d’une même console. Ces fameux ROMS rendaient possible également la modification des fichiers de jeux, appelés également « Hacks », ce qui à permis à plusieurs d’entre nous par exemple de découvrir un Final Fantasy V à l’époque sorti sur SNES (mais uniquement au Japon), entièrement traduit (avant sa réédition sur PlayStation) !!!

Cependant, l’on peut différencier plusieurs types d’émulation, l’émulation dont nous venons de parler,  mais aussi, et ce qui était en quelque sorte une façon de faire perdurer la vie d’un jeu malgré l’obsolescence de la plate forme qui est censée le faire tourner, l’émulation sur console…les prémices du piratage sur console ! Enfin, nostalgie oblige, des développeurs se sont évertués également à tenter de reproduire le comportement d’une borne d’arcade sur PC, son nom « MAME », nous aurons l’occasion d’y revenir plus longuement au fil d’autres articles.